jeudi 1 décembre 2016

LE SEXE, LE SEXE ET ENCORE LE SEXE

Voici un passage, si vous avez envie d'en lire plus...
Pour les courageux, pour ceux qui au lieu de compter les moutons compteront le nombre de fois où les mots anal, objet, vagin ou phallique sont cités, et qui ne seront pas effrayés par cette lecture, bon courage...

Le “féminin”  de la femme réside dans le dépassement, toujours à reconquérir, d’un conflit constitutif, qu’elle le dénie ou non, de la sexualité féminine. «  Che vuoi ? »  La femme veut deux choses antagonistes.  Son moi déteste, hait la défaite, mais son sexe la demande, et plus encore, l’exige. Il veut  la chute, la défaite, le “masculin” de l’homme, c’est-à-dire l’antagoniste du “phallique”, théorie sexuelle infantile qui n’existe que de fuir la différence des sexes, et  donc son “féminin”.  Il veut des grandes quantités de libido et du masochisme érotique. C’est là le scandale du “féminin”.

http://www.spp.asso.fr/wp/?p=5931

(SPP Société psychanalytique de Paris qui possède un fort aura et dont les membres sont très souvent cités dans la presse française)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire