mardi 13 décembre 2016

Quand l'instruction à domicile est visée et que les psychanalystes décrient l'IEF

Décidément, les psychanalystes ont un mot à dire sur tout.
Que cela soit l'allaitement, le portage, l'instruction à domicile, l'éducation de vos enfants (que très souvent ils vous accusent d'en faire des "enfants rois" si vous êtes pour une éducation bienveillante), etc, pas un pan de la société qui ne soit touché par leurs VERDICTS culpabilisateurs où pour une raison ou pour une autre, les parents se verront accusés de quelle chose tiré de leur chapeau de prestidigitateur...

https://psreuben.wordpress.com/category/segolene-royal/

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/712427-l-ecole-a-domicile-un-cadeau-empoisonne-pour-les-enfants.html


passage sur l'autisme
". Le terme « mortifère » a connu une grande vogue avec Maud Mannoni, élève de Françoise Dolto et auteur d’ouvrages à grand succès éditorial, tel que « L’enfant arriéré et sa mère ». Elle faisait de l’enfant autiste, psychotique ou déficient, la victime des désirs mortifères de sa mère, laquelle était supposée le réduire à l’état d’un « phallus inclus dans sa propre jouissance » (sic). Est mortifère ce qui entraîne la mort…  Aujourd’hui ces théories culpabilisantes, aussi réductionnistes que fumeuses, voire même délirantes, persistent."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire