dimanche 11 décembre 2016

J'ai été accusée du Syndrome de Munchausen

 Accusée du syndrome de Munchausen par des personnels d'une association diligentés par le tribunal, cette femme qui exerce la profession de médecin est privée de son enfant.

Une question me taraude, ces personnes n'étant ni médecins, ni enquêteurs professionnels (la plupart se satisfaisant de "ragots" et de "rumeurs" dans la majorité des enquêtes faites à la va-vite et sans aucun discernement, ni probité, ni éthique), sachant que parfois, il s'agit même de jeunes étudiants (je reviendrais là-dessus très prochainement) payés à l'enquête, n'ayant pas de diplôme en psychologie et pour beaucoup n'étant même pas enregistrés auprès des ARS (Agences régionales de santé sensés leur octroyer leur sésame par le biais d'un numéro ADELI dont on sait que selon les régions, ils sont peu regardants sur  l'ensemble des documents à présenter (original du diplôme, attestations de stages, etc...), je me demande donc à partir de quels faits probants, indiscutables et ne réclamant aucune objection ils peuvent avancer de telles pathologies, sachant que même les experts (soit-disant pointus dans leur domaine d'expertise en matière de justice ) n'arrivent pas à séparer le bon grain de l'ivraie ?

Je rajouterais très prochainement des articles où batailles d'experts qu'elles qu'en soient les affaires judiciaires démontrent la fragilité de ces expertises (sans penser forcément à la plus médiatisée car il y en a tant d'autres).

Le lien pour y lire le début de l'article est ici car on ne le retrouve plus sur le site de la Dépêche
http://www.epresse.fr/quotidien/la-depeche-du-midi/lot/2015-02-26/sommaire












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire