jeudi 24 novembre 2016

Placement des individus en cas de "psychose infantile" ou dépression"

Attention, si votre enfant est suspecté de "psychose infantile" , on pourrait bien avoir de la part des sociaux des demandes de placement en foyer, voire de placements en familles d'accueil.

Quelques exemples de maladies mentales : les psychoses (la schizophrénie, la psychose infantile…), la dépression

Mais au fait, s'agissant des familles dites d'accueil,

est-ce que ces familles-là passent elles aussi des "expertises psy" avant de devenir familles d'accueil, parce que ce que je comprends, une assistante sociale, personnel des services sociaux, éducatrices spécialisées sont-elles compétentes pour émettre de tels jugements de valeur sur une personne.
Lorsqu'on voit que même des experts psychiatres ne sont pas d'accord entre eux pour émettre un diagnostic, qu'est-ce qu'il faut bien attendre alors de personnes qui n'ont même pas la qualification de médecins ???

http://www.famidac.fr/?2011-La-rehabilitation


Mon commentaire sur le précédent blog
ATTENTION, SI VOUS ETES ATTEINT DE PSYCHOSE INFANTILE ( houps !), l’internement n’est pas loin, à moins que votre cas ne soit pas si grave, on vous placera juste dans une famille d’accueil. (euh…au fait, est-ce que ces familles passent une expertise psy avant d’être famille d’accueil…???, on ne sait jamais, quelques résidus de psychose infantile…Bon bien entendu, nous connaissons la réponse, il n’y a pas plus de contrôle dans ces familles que chez les experts psychologues ou les enquêteurs sociaux nourris de psykk)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire