mardi 7 juin 2016

LES PROPOS D’UN PSYCHANALYSTE AU SUJET DE L’ENDOMETRIOSE

 « Même si le psychotraumatisme est plutôt habituellement étudié et référé aux accidents collectifs : crashs aériens, accidents de la route ou encore attentats, l’on peut cependant faire l’hypothèse qu’il est pertinent de faire intervenir cette notion, objectivement repérée, dans le domaine des maladies somatiques graves telles que le cancer, les maladies neurologiques dégénératives, les maladies auto-immunes, et…l’endométriose. Et ceci, compte tenu de ce que nous avons énoncé plus haut : la cause étiologique psychique sexuelle de cette affection, repérée par certains praticiens tels que Jean Bélaïsch ou moi-même.

Considérons, alors, ici, que l’endométriose pourrait bien être le nom médico-chirurgical donné à une forme de syndrome post-traumatique, dont l’origine, la cause, l’étiologie dans un cas sur deux, ferait apparaître un psychotraumatisme, la plupart du temps d’ordre sexuel et, surtout, qui n’a pas été, en son temps, parlé, ou suffisamment parlé.  (…)

Je terminerai cette introduction à la dimension psychique dans la question de l’endométriose en disant que tous les cas rencontrés, à cette occasion de la cure psychanalytique, au fil de mes nombreuses années de pratique, tous les cas font état d’un psychotraumatisme d’ordre sexuel (survenue catastrophique des première règles, attouchements, viol, inceste…), dans l’enfance ou dans l’adolescence, jusqu’au début de l’âge adulte. Ce sont là les dires des analysantes (patientes). Réalités ou fantasmes ? Réalités et fantasmes ? La psychanalyse a pris pour méthode, depuis Freud, d’accueillir ces dires comme autant d’approches de la difficultueuse question du réel du sexe, à laquelle toute femme est confrontée de par son histoire personnelle et lors de sa constitution en tant que femme. « Construction », « fabrication » qui, on le sait, ne peut se faire que une par une. »
( lu sur le forum Doctissimo : http://forum.doctissimo.fr/sante/Endometriose/revoltant-traumatisme-psychosexuel-sujet_1063_1.htm )

http://forum.doctissimo.fr/sante/Endometriose/revoltant-traumatisme-psychosexuel-sujet_1063_1.htm


Quelques réponses de femmes atteintes de cette maladie (toujours sur doctissimo) :
 » C’est à vomir.
C’est fallacieux.
L’idée même présentée par ce type est un vrai syllogisme.
Plus d’une femme sur deux ayant de l’endométriose a eu des traumatismes dans son enfance ou son adolescence, conclusion l’endométriose est provoquée ou favorisée par les traumatismes.
C’est absolument irrecevable d’un point de vue scientifique.
Pour que ces stat soient recevables scientifiquement, il devrait se référer à un groupe témoin au moins équivalent, autant de femmes n’ayant absolument pas d’endométriose.
Et étudier combien parmi elles ont vécu un traumatisme.
Si quasiment aucune femme dans ce second groupe n’a vécu de traumatisme, on pourrait éventuellement commencer à réfléchir à des conclusions.
Mais se contenter de cette vision trahit le manque de sérieux de ce type. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire